Neuve ou d’occasion, faut-il encore acheter une voiture diesel ?

voiture diesel

Un grand nombre d’automobilistes européens ont anticipé la fin annoncée du diesel en reportant leur achat sur des véhicules équipés d’une motorisation thermique essence ou hybride, ou encore 100 % électrique. Le résultat est assez parlant, puisque la part des voitures pour particuliers équipées d’une motorisation diesel est passée de 55 % en 2012 à 27 % en 2020 sur le marché européen.

 

La France qui compte le plus grand nombre de voitures diesel en circulation suit la même tendance, et début 2021, seule une voiture neuve sur 4 était équipée d’un moteur diesel. Il s’agit d’une révolution dans les habitudes des automobilistes, même si ce changement d’attitude résulte largement de nombreuses incitations, notamment des politiques. Ces derniers font la promotion des énergies plus éco-responsables en accentuant la pression environnementale, en augmentant le prix du litre de diesel à la pompe, en interdisant de rouler dans des zones à faibles émissions (ZFE) comme Paris, Lyon, Aix-Marseille, Nice Côte d’Azur… Même la communauté européenne s’y met en annonçant la fin du diesel pour 2035. Dans ce contexte, la question de l’achat aujourd’hui d’une voiture diesel se pose avec force, comme celle du segment à privilégier : le marché du neuf ou la LOA d’occasion.               

Pourquoi rouler au diesel

Le diesel a un impact environnemental connu, mais les avantages liés à ce carburant font encore des émules. Malgré le prix plus élevé des voitures neuves qui roulent avec cette énergie, l’écart de consommation de 15 à 20 % par rapport à un moteur thermique essence plaide toujours en sa faveur. Cette efficacité énergétique est liée au rendement plus élevé du diesel obtenu grâce à un meilleur taux de compression. Les moteurs diesel sont aussi souvent plus robustes et fiables, pour justement supporter les taux de compression élevés. Le prix au litre du diesel, moins cher, a longtemps été l’autre argument majeur, mais l’écart tend aujourd’hui à s’amenuiser.

 

Les particularités de la motorisation à énergie diesel, notamment le temps de chauffe pour un rendement optimal, font qu’elle est principalement recommandée pour les gros rouleurs (à partir de 20 000 km par an) et pour des trajets extra-urbains. En ville, elle ne convient pas, car plus de 50 % des déplacements sont inférieurs à 3 km et 15 % sont inférieurs à 500 m.

 

Les alternatives au diesel

Les automobilistes urbains et ceux qui parcourent moins de 20 000 km par an ont toutes les raisons de basculer sur une énergie alternative. Ils font sans doute partie des usagers qui ont déjà passé le cap en reportant leur achat sur des motorisations essence, hybrides ou 100 % électriques. Pour les gros rouleurs, la problématique est un peu différente, puisqu’il n’y a pas encore de solution alternative au diesel totalement satisfaisante. L’achat d’un véhicule diesel s’impose encore à ces automobilistes, qui pourront sécuriser leur investissement en choisissant de financer leur voiture diesel en leasing avec une loa d’occasion (location avec option d’achat).

Votre voiture en LOA d’occasion garantie

Dans ce contexte de transition, le financement en LOA d’occasion de votre prochaine voiture diesel est la solution la plus adaptée. Cette formule de financement innovante vous permettra de concentrer votre investissement sur l’usage de votre voiture diesel et non sur son achat. Le prix payé correspondra uniquement à votre utilisation du véhicule. Au terme de votre contrat en LOA d’occasion, vous pourrez restituer votre diesel sans contraintes au professionnel de la LOA d’occasion auprès duquel vous avez loué votre voiture. Vous éviterez ainsi de vous occuper de la revente et de perdre de l’argent. Votre voiture à énergie diesel risque en effet de subir une forte décote due au contexte peu favorable.

 

Comment dénicher une voiture d’occasion à Saint-Nazaire ?
Occasion : les 10 conseils pour bien acheter une voiture